Une histoire de liste et … de timing

Récemment lors d’une discussion avec une personne qui me vantait les mérites de sa nouvelle organisation personnelle, j’ai pris conscience d’un point essentiel concernant les listes. Dans ce blog je vous ai déjà parlé de tas d’outils, de méthodes et de techniques dont la liste.  Mais jamais de quand écrire une liste.

Bureau_Liste_Hensei

Se pose-t-on souvent la question de « pourquoi écrire une liste » ? Rarement, l’exemple le plus commun est celui de la liste de courses. On l’utilise oublier le moins de chose possible. On se questionne encore moins souvent sur le moment d’écrire une liste. Elle doit être faite avant l’évènement en question. Pour les courses cela, la période de rédaction peut varier de quelques minutes à la dernière fois que je suis rentré du magasin en ayant oublié un ingrédient. L’exemple est connu je l’espère de vous tous. Regardons maintenant comme cela peut être utile pour être plus efficace au travail.

Prenons un cas concret dans lequel toute ressemblance avec la réalité est volontaire :  vous arrivez le matin à votre bureau (chez vous ou dans votre entreprise) et vous décidez de lister l’ensemble des choses à accomplir avant de le quitter le soir venu. Cette liste vous servira de guide pour vous concentrer, traiter les priorités, ne pas oublier des choses à traiter ultérieurement. L’utilité est indiscutable. Vous y avez consigné les éléments qui se trouvent dans votre mémoire vive. Et pour ne rien oublier,vous effectuez des appels fréquents à votre mémoire pour garder à l’esprit, garder en tête, ces choses à ne pas oublier pour les y consigner le lendemain. Peut-être même que cela vous a déjà réveillé la nuit. C’est que le timing n’est pas le bon.

L’astuce est d’écrire votre liste à la fin de votre cycle de travail (journée, demi-journée, tâche) dans ce cas ci-dessus, le soir avant de partir par exemple. Cela aura l’effet immédiat de soulager votre esprit. Plus besoin de dépenser de l’énergie à entretenir le souvenir des choses. Seule la lecture le lendemain matin de la liste vous permettra de reconsidérer la situation pour éventuellement compléter vos notes.   Dans l’intervalle, libéré, vous aurez pleinement profité de votre temps libre (ou occupé à d’autres choses).

Une bon questionnement pour fabriquer votre liste est « quelle est la prochaine chose concrète à faire pour avancer sur le sujet » ? Attention tous les mots ont leur importance dans cette question.

Bonnes listes et bon timing.

 

Guillaume