Fitnext : semaine #6 et bilan

Savoir terminer un projet est une tâche importante et pas toujours évidente. Les objectifs sont-il atteints, le timing et le budget sont-il respectés,  quelle suite donner ?

Pour répondre à ses questions, il faut s’être au préalable fixé des règles (avec des pourquoi et des comment) et prendre le temps de faire un bilan.

Voyons ce que je retire à l’issu de mes 40 jours de programme Fitnext pour lesquels mes motivations avaient été clairement exprimées.

Legumes du marché

Le succès est à mettre sur le compte de l’alimentation, de la prise de conscience et des perspectives. Le démarrage de la méthode est intervenu dans un cadre psychologique mouvementé. Au bout de 40 jours, je me suis retrouvé, apaisé et en phase avec moi même. La réduction du gluten, l’abandon des produits laitiers et de l’alcool m’ont apporté de la la légèreté et un bien être. L’agression de mes intestins était ben une réalité au quotidien. L’arrêt du sucre (hors fruit) m’a aussi permis d’utiliser mes propres réserves. C’est spectaculaire (voir paragraphe suivant).

La déception vient de l’exercice physique. J’ai perdu 2 tailles de ceinture, 5 kg et une bonne partie de mon gras abdominal. C’est surtout à mettre sur le compte de l’alimentation. La course à pied m’a aidé. Les exercices de musculation m’ont été difficiles. J’ai souvent réduit le programme. Ce rabais a donc limité mon « remodelage ». D’une façon générale, je n’ai pas prévu un aménagement de mon emploi du temps qui me permette de faire sereinement ces exercices. C’est le fameux mode « best effort ». On fait les choses en plus de son quotidien habituel. C’est une grande raison de l’échec. Ce n’était donc pas ma priorité malgré mon envie.

Je ne suis plus le même. Je vais adapter mon quotidien pour m’orienter vers un régime de type paléolithique, raw food et crudivorisme. J’ai encore à explorer. Les fêtes de fin d’année vont m’aider à constater à quel point une vie normale me convient mois bien que lors de mon expérience Fitnext. Pour ce qui est de l’exercice physique, c’est un fantasme récurrent pour lequel je n’ai pas encore activer la bonne motivation.

Guillaume

Fitnext : semaine #5

Lors de la 5ème semaine d’expérimentation de Fitnext, je passe le cap des 30 jours. Avec mon souvenir de la vidéo de Matt Cutts, je m’attendais à avoir ancré définitivement la démarche dans mes habitudes.

 

En fin de compte, pas tout à fait. Je chemine grâce à une prise de conscience. J’ai élargi mon champ des possibles. Il y a quand même des choses qui me sont moins simples à répéter telles que l’infusion quotidienne de thym, l’absence de thé noir et l’abandon du fromage et de la bière. Alors j’attends avec impatience la fin de ces 40 jours. Toutefois je sais que je ne serai plus le même à l’issu de tout cela.

 

L’effet que m’a fait cette cinquième semaine, l’effet Stevenson « l’important n’est pas la destination mais le voyage ». Avec 6 degrés de séparation je connais Barack Obama et cette semaine deux personnes de mon cercles (à divers degrés) utilisent des déshydrater et on éliminé le gluten. D’échanger autour de cela, sans faire de propagande, m’a fait plaisir.

 

Encore une semaine et j’en tirerai des conclusions définitives. A la veille de Nöel, cela changera-t-il mon expérience alimentaire des fêtes de fin d’année ? A suivre sur ce blog http://www.blog.hensei.fr

 

Guillaume

Fitnext : semaine #4

Après 4 semaines de méthode Fitnext, je sens (enfin) les efforts commencer à payer : 2 crans de ceinture en moins et une silhouette différente. J’ai été très content des compliments de mon entourage. La méthode #Fitnext ne me laissera pas indifférent. Je l’avais déjà entrevu la semaine dernière.

Just a mug and some nuts

 

Ma fatigue générale peut-elle être causée par ce nouveau régime alimentaire associé à de l’exercice physique supérieur à d’habitude ? L’auteur recommande de mener se programme dans une phase de récupération plutôt que de pleine activité (pour les sportifs).

Aux deux tiers de l’effort il ne me faut pas mollir. La séance de musculation du week-end m’est moins agréable (haut du corps) que celle de la semaine (bas du corps). J’aimerai reboire du thé noir. Pour ce qui est du sucre, je me débrouille bien mieux sans. Je dois tenir.

 

Guillaume

Fitnext : semaine #3

Après 2 semaines Fitnext marquées par la mono-diète et le début de l’entrainement physique, j’ai dérogé aux règles d’or :  aucun laitage, aucun sucre (ni rapide ni lent) après le déjeuner, aucun pain en dehors du petit déjeuner, aucun thé noir ni café.

Burger

Le dérapage était prémédité et il a pris la forme de 3 coupes de champagnes, des petits fours salés et sucrés, un burger, des onion rings et du ketchup.

Je crois que les bienfaits de la méthode commence à s’encrer en moi. Les 5 réactions de mon corps à un écart :

  1. Intolérance au sucre. Le ketchup m’est apparu comme du sucre à l’état pur. J’ai donc abandonné.
  2. Chute du plaisir immédiat. J’adore mangé mais il va me falloir le faire différemment (sucre et quantité).
  3. Lourdeur au réveil. Mon bien-être matinal s’est retrouvé plombé dès le réveil. Je me suis alors rendu compte de mon nouvel état.
  4. Envie de retour à la normale. La perturbation doit être corrigée, fin de l’oscillation.
  5. Atteinte plus rapide des limites. J’ai renoncé à la bière avec le burger.

 

J’en suis même venu à boire de l’eau gazeuse et à l’apprécier. Comme quoi tout est possible.

Guillaume

Fitnext : semaine #2

Un billet hebdomadaire permet de suivre mon avancement de la méthode Fitnext qui dure 40 jours. J’ai tenu mon objectif (annoncé ici) pour cette semaine #2, respecter le programme d’entretien physique. Toutefois les chosent se compliquent.

Matériel de fitness

Les exercices physiques sont un peu difficile pour mon faible niveau. Pour le bas du corps j’arrive à exécuter les exercices par contre pour le haut du corps, je dois revoir les ambitions à la baisse. J’imagine la méthode faite pour madame et monsieur tout le monde. Cela me met un petit coup au moral.

Côté alimentation, j’aimerai succomber à la tentation d’un dessert sucré au diner ou de pain le midi. Avec un cocktail professionnel en semaine #3, il va être très difficle de résister. Jusque là, je tiens bon.

Je ne sens toujours pas mon niveau d’énergie augmenter. J’ai juste l’impression de rentrer dans le dur. Cela augure peut être d’un franchissement de palier prochainement. Je me sens léger et maître de mon corps. C’est déjà pas mal.

 

Mon objectif pour la semaine #3, limiter la casse d’un éventuel dérapage alimentaire.

 

Guillaume

 

Fitnext : semaine #1

Un billet hebdomadaire permet de suivre mon avancement de la méthode Fitnext qui dure 40 jours. Après la phase de détox, j’ai achevé la première semaine. Que faut-il en retenir ?

Une tassé de thé

 

J’ai mes propres recettes. Je ne suis pas les recettes proposées dans le livre.L’essentiel est de respecter absolument les règles suivantes : aucun laitage, aucun sucre (ni rapide ni lent) après le déjeuner, aucun pain en dehors du petit déjeuner, aucun thé noir ni café.  Je ne suis pas très fan du thé vert ce qui réduit fortement le plaisir de boire du thé, l’infusion de thym est aussi une contrainte.

Je me suis un peu marginalisé à la maison. Quand on cuisine pour une famille nombreuse, il n’est pas aisé ni même souhaitable d’imposer au plus grand nombre ses propres choix. J’ai donc mon régime à part. Cela amuse à table, les blagues fusent sans trop d’effort. La bienveillance de mon entourage m’aide.

Je n’ai pas respecté les séances d’exercice physique. J’ai une vraie bonne raison : je me suis blessé à la main. 3 séances ça peut quand même être délicat avec son emploi du temps. Avant ma blessure, j’avais remplacé le 30 minutes de footing à endurance fondamentales (on peut discuter) par 30 kilomètres de vélo. Est-ce vraiment équivalent ?

 

Mon objectif pour la semaine #2, répondre présent physiquement en respectant les 3 séances hebdomadaires.

 

A suivre.

 

Guillaume

 

 

Monodiète crudivore pour détox

Manger mieux est une préoccupation qui anime de plus en plus de personnes de mon entourage. Cela m’a incité à lire un livre sur les bienfaits de manger des aliments fruits et légumes crus. Vais-je devenir crudivore ? Une première expérience s’est présentée à moi avec l’étape initiale de la méthode Fitnext. 3 jours de détox pour repartir sur de bonnes bases et ancrer de nouvelles pratiques alimentaires.

Les éléments à rassembler sont des pommes pour les repas, du thé vert ou du thym pour une boisson chaude et du sulfate de magnesium pour aider à l’élimination (agression de la flore intestinale).

 

Pré-requis detox Fitnext

Je suppose que le degré initial « d’intoxication » influe sur la façon dont vous vivez l’expérience. Le premier jour, mon enthousiasme me permettait d’expliquer ma démarche avec le sourire. Le deuxième jour, les maux de tête et de ventre m’ont fait diminuer ma dose de vélo. Le troisième jour, ma frustration aurait pu me faire perdre le sourire. J’ai tenu et heureusement car il reste 40 jours d’efforts, je vous rassure d’une autre nature.

Les bénéfices physiques sont à évaluer. J’ai déjà gagné un taille de ceinture. L’intestin s’est réduit en taille suite à sa purge. Mentalement il fou de voir l’effet produit. Etant convaincu par la démarche, avoir validé la première étape me fait déjà me sentir plus mieux. C’est une victoire sur moi même et le scepticisme de mon entourage.

La reprise d’un régime alimentaire contraint (pas de thé/café, pas d’alcool, pas de sucre ni rapide ni lent après le déjeuner) va pouvoir soutenir un programme d’activités physiques. A suivre.

 

Guillaume

 

Verdict : victoire pour le dernier arrivé

Dans ma relance de la rentrée, j’hésitais entre deux méthodes : Vegan for Fit et Bikini Body Guide. Je tardais un peu à me décider, pour diverses mauvaises raison. Plutôt que d’arpenter le bitume en courant, je me réfugiais à la bibliothèque. Et s’y fut le déclic. Je suis tombé sur le livre d’un coach sportif dont j’avais lu l’article (de promotion) dans un magazine masculin. Fitnext d’Erwann Menthéour.

J’ai lu le livre qui comme cette vidéo, vous fait rêver d’un avenir meilleur. Personne n’est obligé d’y croire. Les principes de la méthode ? Détox et exercice physique pendant 40 jours. L’histoire du coach est assez étonnante (cycliste pro dopé, artiste de variété, coach sportif), son honnêteté sur les abysses qu’il a fréquenté m’a plu.

WIN_20151010_134719

 

Alors voilà les 5 raisons qui m’ont décidé à me lancer dans Fitnext.

  1. Expérimenter la détox. Apprendre à « purger » son corps en appliquant des règles strictes d’alimentation qui pourront resservir à l’occasion.
  2. Pas besoin de beaucoup de matériel. Cet argument est important pour mes aspirations minimalistes.
  3.   Fartlek. Un nouveau mot enrichira mes expériences sportives. Erwann a décliné le Fartlek pour sa méthode. Ca va être plus simple qu’avec un tuto sur le web.
  4. Le programme est court : 40 jours. Par rapport à la méthode de Kayla Itsines, ce sont 4 semaines de moins. L’objectif n’est pas d’avoir un corps de rêve non plus.
  5. Entamer une dynamique et acquérir quelques réflexes. Je jouerai le jeu mais je ne garderai que ce qui me convient le mieux.

WIN_20151010_134814

Je débuterai le 6 novembre par 3 jours de monodiète. Ce sera le lendemain du Meet-Up que j’organise et auquel vous êtes invités. Vivement que cela commence. Je vous en reparlerai.

 

Guillaume