Plaisir maker : easy ?

On lui a posé la question, il n’a pas pu répondre facilement. Il m’a posé la question et cela m’a inspiré ce billet. Vous est-il facile de répondre à la question « comment me faire plaisir ? » ?

Cadeau_Hensei_LifeCoaching

Qu’est-ce que le plaisir ? Doit-il être intense, durable, mémorable … ? Doit-il servir à compenser un désagrément ou à entretenir  un style de vie qui vous convient ? Surement les deux.

 

Regardons la question sous l’angle d’un cadre de vie qui fera de vous une personne épanouie et heureuse. De quoi ai-je besoin ? Qu’est-ce que je souhaite dans la vie ? C’est une démarche pas toujours évidente quand on creuse un peu plus que la tendance du la tendance du feel-good (movie, book, music) . Elle est importante pour favoriser des chemins qui nous sont plus faciles à vivre.

 

Je vous souhaite en 2017 de vous retrouver pour que votre « moi » soit nourri de nouveautés plaisantes et grandissantes.

 

Guillaume

 

 

De l’importance d’être heureux

La vie file à grande vitesse. Nos modèles modernes de sociétés développées nous orientent vers ce que nous n’avons pas. La frustration fait concurrence à l’avidité. Il ne tient qu’à nous d’apprécier ce que l’on a.

Train qui file

S’appliquer à soi-même ce que je conseille aux autres n’est pas toujours évident. C’est ce que m’ont rappelé ces dernières semaines. Je souhaite le partager avec vous.

  1. Faire simple. Un meuble changé de place et on apprécie à nouveau un lieu. Faire simple est souvent plus bénéfiques qu’on ne le croit.
  2. Parler aux anciens. Une femme de 95 ans à la vie romanesque et télévisée me demanda à 4 reprises si je suis heureux. C’était peut être mieux avant mais le futur est bien devant nous, les anciens nous le rappelle.
  3. Relativiser. Deux de mes proches en rééducation suite à des opérations lourdes côtoient désormais au quotidien des personnes bien plus mal en point qu’elles. Comparer positivement c’est réaliser que l’on est chanceux. Il y a des situations plus difficiles.
  4. Ralentir. Faire moins pour faire mieux. Ralentir aide à se concentrer sur le moment présent, s’arrêter aide à prendre du recul.
  5. Célébrer. Que ce soit seul ou en groupe, se féliciter de choses du quotidien, de l’ordinaire est un outil qui participe à prendre conscience de ce que l’on à.

 

Merci à tous ceux que j’ai croisé ces dernières semaines et qui se reconnaitrons dans ce lignes.

 

 

Guillaume