Rentrée (de vacances) littéraire

books_hensei-life-coaching

Cet été j’ai décroché d’internet et des méthodes de développement personnel. J’ai continué les récits de voyageurs pour nourrir mes projets. Avec des compléments de romans pour rêver sous le soleil de l’été. J’ai pris le temps de lire.

Si vous ne partagez pas avec moi votre bibliothèque sous Babelio, voici mes lectures de l’été avec à chaque fois un commentaire sur l’inspiration que cela a pu provoquer en moi.

 

A l’heure de la rentrée, vais-je écrire à deux de ces auteurs pour leur faire part de façon argumentée de ma satisfaction ou de ma déception ?

La dernière fois ce fut une bonne surprise.

 

Guillaume

Social Network : DIY

Et si vous deveniez votre réseau social ? Voyons un exemple … littéraire .

 

La Vérité Harry Québert

Je suis l’utilisateur d’un réseau social de lecteurs : www.babelio.com. Cela me permet de tenir à jour la liste des livres que j’ai lus et ceux que j’aimerai lire. D’autres fonctionnalités me permettraient d’avoir des avis de lecteurs ou des conseils d’amis. Mais je ne m’en sers pas.

J’étais dans le trainde retour de Luxembourg avec deux collègues. C’était avant l’été, les discussions se sont vite orientées vers la préparation des vacances. Après les sujets classiques des destinations et autres thèmes touristico-logistiques, nous avons parlé de livres.

La vérité sur l’affaire Henry Québert, voilà le livre qu’on me conseilla. Je ne pouvais pas passer à côté. Le « it book » c’est comme la « it girl« , ça me fatigue vite. Mais la semaine suivante, à la bibliothèque municipale, je tombe sur ce livre en tête de gondole. Hasard ou synchronicité ? J’ai pris le livre ou plutôt la brique. Et je l’ai dévoré pendant mes vacances estivales allemandes.

Un mois plus tard, après avoir remercié ma conseillère, j’en parle à un très bon ami. Il me répond « j’ai acheté ce livre mais je ne l’ai jamais lu, merci du conseil je vais y réfléchir ». « It book » ou synchronicité ? Un mois plus tard, il m’appelle pour me dire qu’il a adoré le livre.

Pardon Babelio, j’ai utilisé le langage pour découvrir, partager et profiter des expériences de mon entourage. J’ai été LE réseau social. Il est vrai avec l’aide de Caroline, Julien et Anne-Laure. Le retour d’expérience est convaincant et bien plus plaisant qu’un échange numérique.

La puissance du réseau et des outils n’est rien sans vous. A vous de jouer.

 

Guillaume