Que recherchez-vous ?

Après 1 mois et demi, je fais un point d’étape avec une personne que je coach. J’avais eu des nouvelles par téléphone mais là c’ést une rencontre physique. J’ai hâte de de voir le rendu de l’appropriation des outils que nous avons mis en place. Exactement comme sur le T-Shirt ci-dessous :  trust the process.

 

TrustTheProcess

Sur le fond, cette personne a réussi a retrouver l’énergie et les repères nécessaires pour repartir de l’avant. Cela a mis fin à une passe difficile. C’est bien l’essentiel. MAIS, car il y a un mais, sur la forme aucun des outils proposés n’a été adopté. Je tente de comprendre si la situation du moment s’annonce durable malgré une façon de faire différente de celle que je préconise ou au contraire éphémère.

C’est bien la différence selon moi entre le coaching et le conseil. Le conseil apporte une solution et des outils sans forcément encrer les pratiques de façon pérenne. Le coaching vise à faire franchir une étape à la personne accompagnée afin qu’elle puisse trouver elle même les solutions à l’avenir. Cela s’accompagne par une appropriation des outils et méthodes pour les mettre à sa propre sauce.

Ici, la personne ne souhaite pas poursuivre la collaboration, en quelque sorte grisée par les progrès rencontrés rapidement. Je respecte son choix. Je lui ai expliqué les raisons pour lesquelles il lui fallait rester vigilant ainsi que les éléments sur lesquels nous ne partagions pas la même analyse de la situation. Je ne veux pas qu’il y ait de confusion, j’ai fait du conseil.

Mes attentes étaient plus grandes et je n’ai pas réussi à faire adhérer la personne au changement. L’expérience reste positive pour moi malgré un sentiment d’inachèvement. Ma route est encore longue, je n’en suis qu’au début de cette nouvelle aventure.

 

Guillaume

 

La force de l’invention et de la singularité

J’ai enfin lu la biographie d’Alan Turing. Ma formation informatique m’obligeait à lire ce livre. Je ne savais pas que ce scientifique britannique avait permis de casser le codage allemand lors de la deuxième guerre mondiale. C’est l’invention de l’ordinateur qui me motivait depuis plusieurs années.

A l’occasion de la sortie du film inspiré de sa vie, cette envie était remontée sur le dessus de la pile.

Alan Turing by Andrew Hodges

Et j’ai dépilé (méthode aléatoire influencée par mon envie du moment). Ce livre m’a beaucoup plu malgré les aspects mathématiques qui m’ont dépassé. Voilà mes 5 raisons de vous recommander ce livre

  1. A l’heure où on nous explique que seule l’innovation nous sortira de la morosité économique ambiante, retour sur une invention.
  2. Aujourd’hui nous sommes suréquipés. Un petit retour en arrière nous rappelle comment faire avec peu. La décroissance n’existait pas, on faisait simple.
  3. C’est un plaidoyer pour la différence de pensée, de moeurs. C’était tellement outside of the box que peu arrivaient à comprendre l’ampleur du sujet.
  4. C’est intellectuellement stimulant. La concentration est de rigueur.
  5. Voilà un moyen de provoquer une nouvelle semaine de la science. Il vous faudra quelques jours pour le lire.

 

Aucun film tiré d’un livre que j’avais lu ne m’a laissé une meilleur impression que celui-ci. Suis-je quand même tenté une nouvelle fois ?

 

 

Guillaume

Motto, chinois ou pas ?

Je croise cette personne depuis quelques années et voilà que je me retrouve dans sa cuisine pour la première fois. Les épices et autres condiments chinois ornent ces étagères. Des éléments de sa culture qui m’est si étrangère.

Sur son réfrigérateur, voilà qui trône un motto

hensei_life_coaching

 

Merci à toi pour ce message qui a résonné pour moi comme un clin d’oeil à toutes ces petites choses qui attirent mon attention. A demain matin …tôt.

 

Guillaume

Histoire de Hack

Un bon ami m’a parlé d’un adolescent très inspirant en me recommandant une vidéo TED. Le thème est le hackschooling. C’est un écho sympa et bien puissant à mon sujet sur le life hacking. Je vous laisse vous faire une opinion

Convaincu ? Pat Kelly expose les méthodes pour faire une présentation convaincante même sans contenu en reprenant des codes TED

 

Pourquoi suivre tous le même chemin ? Que ce soit la piste de ski de la première vidéo ou la normalisation des présentations comme la suivante. C’est aussi pour trouver une réponse à cette question qu’il me faut continuer mon développement personnel.

To be continued.

 

 

Guillaume

 

Cairn yourself !

Voilà le début d’une série des yourself. Après le inspire voici le Cairn.

Cairn-Hensei

Lors d’une escapade récente en montagne, de nombreux cairns ont guidé mon chemin. Le cairn Larousse ?

Amas de pierres élevé par les explorateurs des régions polaires ou par les alpinistes, afin de marquer leur passage.

L’idée est de pouvoir mieux se repérer en construisant un tas de pierre. C’est simple, fait avec ce qu’il y a sur place. Il vous guide (au chemin du retour par exemple) et cela profite à tous les autres randonneurs qui empruntent le même chemin.

Votre développement personnel doit vous permettre de vous construire des cairns. Avec ce que vous collectez, construisez de petits repères qui vous guideront sur le chemin. Quel chemin ? Le vôtre, celui que vous suivez avec des envies, des projets, des rêves et parfois un but. Et si jamais vous deviez repasser par des moments déjà vécus ou des situations semblables alors vos cairns vous aiderons à adopter la meilleure posture.

Cairn yourself.

 

Guillaume

 

Hello MOTTO

Motto est le terme anglais pour devise dont Wikipedia donne la définition suivante

phrase courte ou une expression symbolique décrivant les motivations ou les intentions d’un individu, d’un groupe social, d’une organisation ou d’une institution, qui la choisit pour suggérer un idéal, comme règle de conduite ou pour rappeler un passé glorieux.

Voilà un moyen efficace et puissant pour garder en tête une direction, un cap, une façon d’être ou une source de motivation et d’énergie. Je l’utilise (enfin plutôt un mot clef) principalement dans le cadre de mes objectifs personnels annuels : focus 2015, authentique 2016. Cela donne le ton de l’année.

La citation est une version plus longue qui peut avoir les même effets. L’événement golfique de l’année met ce ressort de conditionnement psychologique en oeuvre dans le vestiaire de l’équipe européenne de Ryder Cup. En voici un aperçu :

 

success_johnwooden

capture-decran-2016-10-02-a-11-57-16

 

Vous pouvez vous mettre dans les meilleures dispositions mentales que ce soit pour un projet, une épreuve (sportive, de vie ou académique) ou au quotidien en utilisant des devises ou citation. Voilà les 5 étapes de la mise en oeuvre du motto 4 me

  1. Définissez bien l’objectif visé par ce message.
  2. Choisissez vous même un ensemble les mottos, devises, citations qui vont dans le sens de l’objectif.
  3. Mettez en place l’affichage du message (tatouage, rappel périodique dans votre calendrier électronique, affiche dans la porte de votre vestiaire)
  4. Toutes les deux à quattre semaines, posez-vous la question : est-ce toujours le message dont j’ai besoin ?
  5. Si la réponse est NON, recommencez à l’étape 1.

 

Guillaume

 

sources

 

Un rituel qui a 10 ans

Il y a des rituels qui font du bien. Et ils sont à faire durer et à multiplier. J’en ai un qui consiste en un week-end annuel avec mes deux meilleurs amis. Les règles sont simples et connus de nous 3. L’organisation est tournante et le thème du week-end variable et connu à la dernière minute. Nous avons découvert le golf, la plongée ou la voile. Mais aussi des coins isolés sous le soleil printanier et la neige de fin d’été.

Le temps passe. Le quotidien nous accapare. Nos cheveux grisonnent et notre condition physique sous surveillance. Nous trouvons malgré tout toujours le temps pour cette escapade fraternelle annuelle. Voilà 10 ans que cela dure. 3amisInséparables

C’est toujours l’occasion de partager notre actualité, nos doutes, nos difficultés, nos projets et nos rêves. C’est aussi un moyen imparable pour se construire de nouveaux souvenirs. Aux anecdotes des années collèges, lycées et étudiantes pendant lesquelles nous étions inséparables (à 2 ou 3 selon les époques) succèdent celles de ces escapades.

Ce week-end étant toujours un booster j‘en savoure les bienfaits pendant plusieurs semaines. Et à la demande quand j’en ressens le besoin. Merci mes amis.

 

Guillaume

 

 

P comme productivité

Il est assez courant d’associer la productivité à des gains, des profits et autres ressorts de notre société de consommation. Ce n’est pas ce que je soutiens comme je l’avais déjà évoqué ici. Alors qu’elle ne fut pas ma surprise quand comme ma découverte du moment , l’auteur Jean-Paul Dubois au travers de deux films inspirés de son oeuvre, témoigne sur son expérience de la productivité.

C’en est même un outil au service d’un mode de vie. Et ce n’est pas courant comme point de vue. Une méthode pour écrire un livre en un mois afin de … gagner du temps pour l’allouer à la paresse.

Gratter sur le travail et le sommeil pour vivre sa vie qui dans tous les cas est trop courte. C’est un style de vie, celui de Jean-Paul Dubois. Etre en phase avec soi-même et se créer les conditions favorables à son épanouissement. Bravo. La route a été longue pour en arriver là et ce n’est pas un hasard.

Voilà encore un exemple inspirant.

 

Guillaume

 

Voici les bandes-annonces de deux dernières adaptation de ses romans

 

P comme projet

C’est le hasard d’une rencontre dans un bar caché (hidden bar) à Paris. Je suis avec un ami, il est avec les siens. Et comme nous sommes cousins, on en profite pour se donner de nos nouvelles.

FlavienBerger

 

Son actualité estivale est composée de beaucoup de festivals (Rock en Seine, Woodland, Marsatac …) et d’un événement plus confidentiel qui lui tient à coeur. Je ne peux m’empêcher de le questionner sur ses projets car selon moi la vie est un projet.

 

Flavien Berger va se consacrer à son nouvel album, le deuxième. Le succès de Léviathan lui permettant de se consacrer à la musique désormais à plein temps. Je n’en saurai pas plus car la démarche de création est en cours et va demander du temps. C’est maintenant lui qui choisit les artistes en première partie de ses concerts comme d’autres l’avaient fait avec lui.

Sa passion et son énergie sont remarquables et contagieuses. C’est un vrai plaisir d’échanger autour de son aventure artistique et humaine. La  discussion pourrait durer toute la nuit mais d’autres obligations appellent Flavien. Juste le temps de le questionner sur Eva Bester et la nuit reprend ses droits.

 

Ce soir le hasard a bien fait les choses.

 

Guillaume

Développement personnel : appuyez sur le bouton

Ma vie est une rivière qui me conduit de découvertes en apprentissages. J’apprends à manier le gouvernail et je me suis entrainé à ramer pour profiter au mieux de ce voyage.

Voyons en quoi le développement personnel  me permet de disposer à tout moment d’un distributeur qui peut m’aider au quotidien et à la demande.

hand-hensei-life-coaching

 

Qu’est-ce que ce distributeur ? Je me l’imagine comme une machine que l’on trouve dans des cafeterias d’entreprise ou dans les gares. Une grand vitre présente un ensemble de choses et il suffit d’appuyer sur un bouton pour en disposer. Ce distributeur peut aussi être un « app store ». Un kiosque d’applications dont chacune aura un fonctionnement et un objectif précis.  L’idée est celle du bouton. On accède à une ressource simplement un appuyant sur un bouton.

Qu’y-a-t-il dans ce distributeur ? Des douceurs, des outils, des techniques, des photos. Ce sont des apprentissages, des connaissances issues de ma démarche de développement personnel. Matérialisées par une image, un outil (backlog)  ou un mot (Posimobil, Train Your Brain). Je peux mobiliser simplement mes connaissances car je les ai stockée de façon à pouvoir les retrouver aisément.

Je suis donc porteur à tout moment d’une espèce de trousse à outil. L’image du distributeur me convient mieux. En effet, il n’y a pas à fouiller dans un tas pour trouver ce que l’on cherche. J’appuie sur un bouton et je dispose d’une aide ou d’un réconfort pour vivre au mieux la situation du moment. Ce n’est pas à utiliser uniquement dans les moments difficiles ou délicats. Ce distributeur, je l’alimente régulièrement. J’en revise aussi le mécanisme pour pas que les choses s’y coincent à l’intérieur.

Et à l’occasion, je le montre à des personnes curieuses ou attentives à leur développement personnel. Passez me voir.

 

Guillaume