Souviens-toi ton année de seconde

Récemment j’ai vu un film français, l’Avenir. Tout à la fin du générique je lis  le nom du producteur, Charles Gillibert. C’est amusant cela me fait penser à un camarade de classe. Seconde 211 au lyçée Saint-Michel de Picpus à Paris, en 1993.

La semaine suivante, autre film, Desierto et même conclusion au générique. Ce n’était pas mon ami ni même un proche. Toutefois il reste un camarde de classe inoubliable en raison d’un fou rire en cours d’économie qui nous avait causé quelques soucis.

De retour à la maison, un moteur de recherche a répondu a mon interrogation.

Charles GillibertSes cheveux sont plus courts qu’à l’époque mais il n’y a pas de doutes, c’est bien lui. Mais pourquoi faire un billet sur cette découverte ?

 

Mes 5 idées à propos de la réussite de Charles Gillibert

  1. C’est sympa de repenser aux années lyçée : mon année de seconde ne fut pas la plus épanouissante. J’ai comme bon moment ce fou rire avec Charles.
  2. Que sont-ils devenus ? Me voilà intrigué sur le destin des membres de la classe 211 de 1993.
  3. Est-ce le grall d’avoir sa page wikipédia ? Une question de geek.
  4. Tout n’est pas une histoire de scolarité mais plus de maturité et de passion. Si mes souvenirs sont bons, la classe n’était pas le kiff de Charles. C’est un message d’espoir pour tous les parents d’adolescent qui s’inquiètent 😉
  5. La vie est un projet. Bravo Charles, ton parcours récompense au moins une passion et du travail, peut être du talent.

Quelle suite donner à mon enthousiasme ? Je ne vais pas retenter une interview impossible, j’ai déjà donné. Alors peut-être que je posterai une impression de ce billet à la maison de production. Finalement peu importe. J’ai été content pour Charles.

Cela renforce ma conviction que l’on peut se donner les moyens de réussir. N’est-ce pas Charles ?

 

Guillaume

 

 

 

 

 

2 réponses à “Souviens-toi ton année de seconde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *