Sketchnote fever

C’est ami, fidèle lecteur de ce blog, qui aime bien alimenter mes centres d’intérêts, souvent en m’ouvrant les siens. Il m’avait prêté le livre Coaching Plain and simple dont on nous avait parlé lors d’une séance de coaching.   Le défi était clair 1 livre, 1 sketchnote A3 et 1 mois.

Je mis suis mis avec enthousiasme, lisant le livre en 3 jours mais le sketchnote fut reporté à plus tard. Je m’y suis enfin mis cette semaine

Coaching Plan and simple Hensei

Et voilà que l’on me passe commande d’un sketchnote dans le cadre d’un plan de communication touchant 4 000 salariés. Ce nouveau défi me met sous pression : nous avons 6 jours ouvrés et un week-end pour le faire. A priori je n’ai pas le temps. Je décide de changer mes priorités pour l’avoir. Je fais la proposition « idéale » suivante : 3 itérations avant le shoot final. C’est accepté, je me lance. Hélàs c’est trop ambiteux.

Voici comment je contruis mon plan d’action

  1. Avant de dire oui : j’ai validé le niveau de qualité (format, couleur, mode d’enregistrement, temps du film), le délai et proposé ma façon de faire. Tout cela s’est fait lors d’une séance d’introduction d’une heure. En plus du contexte, des éléments graphiques et une trame manuscrite m’ont été proposé afin de partir dans la direction du client. Nous sommes mardi et le shoot sera le lundi suivant.
  2. Mon plan idéal avant de commencer : prendre une journée de réflexion pour trouver le story telling, fournir 3 vidéos avant le shoot.
  3. Revoir mon plan pour tenir les délais en cours de route: je teste plusieurs formats, plusieurs idées. Il y  aura 2 itérations et non 3 sur une base statique. Je fournirai la vidéo « démo » la veille du shooting (dimanche!). On aura ainsi calé les dessins et le matin même on pourra réorienter les enchainements.

Sketchnote experience Hensei

La photo montre la fin de la première itération avec à gauche la proposition du client, au milieu un essai isolé, à droite la version intermédiaire annotée des remarques du client. Désolé pour le flou mais il y a des informations confidentielles.

 

J’ai hâte d’être au shooting. Il se fera par un professionnel et la voix off sera celle d’une anglophone. Le résultat devrait être plus aboutit que Be my ride.

 

Guillaume

2 réponses à “Sketchnote fever

  1. Talent + opportunité = Belle histoire … et plein d’expérience, de contacts et autant de recommandations, pour ton prochain livre ou ta prochaine offre de services mêlant projet, sketchnote et story telling.
    Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *