Home backlog : comment s’inspirer d’une méthode

Les bonnes pratiques sont faites pour être dupliquées. Je me suis donc inspiré de la méthode aile SCRUM et son fameux product backlog. C’est une liste ordonnée et priorisée des sujets à traiter (typiquement dans mon domaine des fonctionnalités logicielles). Le sujet en haut de la pile sera le prochain à être réalisé, le dernier ne verra peut être jamais le jour.

 

A la maison nous avons le Home Backlog. La liste des travaux que nous souhaitons mener à bien.

Home Backlog avant la cérémonie

Chaque ligne est un rang de priorité. Pour les puristes, oui j’ai adapté le modèle. Cette liste est visible de tous en ouvrant un placard. Ainsi on peut facilement expliquer à un adolescent pourquoi sa chambre ne sera pas refaite avant son départ de la maison…à moins de changer les priorités.

Lors de la réalisation d’une tâche, nous effectuons une cérémonie qui consiste à rayer le mini post-it et à inscrire la date. Voici ce que cela donne sur les item JAR (pour jardin) suite à la fin des travaux du paysagiste.

Home backlog mis à jour3 tâches de faite et la 4ème a été dépriorisée. Elle ne correspond plus à notre besoin immédiat ou moyen terme. Elle figue désormais en bas de la pile.

 

Voici 5 bonnes raisons de faire votre propre backlog (voyages, travaux, remise en forme, changement de job, reloking …)

  1. Collaborer. L’outil se prête très bien à des intervenants multiples. Si vous travaillez en équipe, cela permet à chacun de voir le reste à faire.
  2. Communiquer. Les personnes concernées par le projet peuvent constater l’avancement facilement. Dans mon exemple, les 5 membres de la famille.
  3. Prioriser. On se rend vite compte que pour faire il faut faire des choix. Ces choix influencent le reste (à faire).
  4. Pratique. Cet affichage est simple à mettre en place et à manipuler. Du coup ça peut convenir au grand nombre. Pour l’accès à distance, ne vous battez pas avec votre webcal, optez pour une version numérique, Trello.
  5. Boosteur d’efficacité. LE fait de voir le tableau régulièrement (en s’habillant chaque matin pour mon home backlog) entretient la motivation.

N’hésitez pas à vous inspirer de méthodes que vous avez l’habitude d’utiliser à priori dans d’autres contexte.

 

Guillaume

 

Une réponse à “Home backlog : comment s’inspirer d’une méthode

Laisser un commentaire