Joyeux agileversaire !

Certains pensent que la vie est un jeux sérieux au sens « serious game » : www.lifeisaseriousgame.com. On peut s’inspirer de jeux pour apprendre sur nous même et sur le groupe. Je l’avais fait récemment ici et j’ai décidé de recommencé avec des enfants de 8 ans. Si on prend le temps de jouer au bureau au marshmallow challenge pourquoi pas lors d’une fête entre copains.

Après une chasse au trésor pour se chauffer, l’heure était venue pour les 7 participants de faire 3 équipes et d’essayer en 12 minutes de construire une structure avec un marshmallow à son sommet.

Chasse au tresor

Les règles ont été revu pour diminuer l’esprit de compétition et limiter le temps à 12 minutes. Les participants se sont immédiatement pris au jeu et les échanges aussi riches qu’avec des adultes.
Les prototypes et autres techniques d’assemblages ont démarré immédiatement. Une fois encore différentes écoles s’affrontaient.

Marshmallow challenge essai

Une seule équipe a réussie à faire ternir sa structure. Une deuxième a voulu faire du gold plating et à 5 secondes du gong tout s’est écroulé.

Marshmallow challenge réussite

 

La démarche importait plus que le résultat, comme souvent dans les serious game. Voilà les 5 enseignements du marshmallow challenge d’enthousiastes enfants de 8 ans :

  1. Inclure tous les membres de l’équipe dans la réflexion. Dédier une ressource uniquement au découpage de scotch et ficelle peut faire passer à côté de bonnes idées.
  2. Ne pas en faire trop. Se limiter à l’essentiel et aussi un facteur de succès.
  3. Il n’y a pas 1 solution mais plusieurs pour réaliser des structures de spaghettis avec un marshmallow au somet.
  4. Attention aux ressources. Il n’y a pas d’obligation d’utiliser tout le matériel et à l’inverse les quantités sont limités.
  5. D’une erreur peut naître une solution, un succès. Le hamac à marshmallow est né d’un agglomérat non désiré de scotch. ET hop, la solution émerge.

 

Ces enseignements aurait pu naître au sein d’un groupe d’adultes lors d’un jeu en entreprise. Mais voilà, ils sont l’oeuvre d’enfants de 8 ans.
Alors la prochaine fois que vous faites face à un problème, n’hésitez pas à demander à vos enfants de l’aide.

 

Merci à Iris, Gabrielle, Ferdinand, Matteo, Erwan, Neil et Adrien.

Guillaume

Une réponse à “Joyeux agileversaire !

Laisser un commentaire