Un rituel qui a 10 ans

Il y a des rituels qui font du bien. Et ils sont à faire durer et à multiplier. J’en ai un qui consiste en un week-end annuel avec mes deux meilleurs amis. Les règles sont simples et connus de nous 3. L’organisation est tournante et le thème du week-end variable et connu à la dernière minute. Nous avons découvert le golf, la plongée ou la voile. Mais aussi des coins isolés sous le soleil printanier et la neige de fin d’été.

Le temps passe. Le quotidien nous accapare. Nos cheveux grisonnent et notre condition physique sous surveillance. Nous trouvons malgré tout toujours le temps pour cette escapade fraternelle annuelle. Voilà 10 ans que cela dure. 3amisInséparables

C’est toujours l’occasion de partager notre actualité, nos doutes, nos difficultés, nos projets et nos rêves. C’est aussi un moyen imparable pour se construire de nouveaux souvenirs. Aux anecdotes des années collèges, lycées et étudiantes pendant lesquelles nous étions inséparables (à 2 ou 3 selon les époques) succèdent celles de ces escapades.

Ce week-end étant toujours un booster j‘en savoure les bienfaits pendant plusieurs semaines. Et à la demande quand j’en ressens le besoin. Merci mes amis.

 

Guillaume

 

 

P comme productivité

Il est assez courant d’associer la productivité à des gains, des profits et autres ressorts de notre société de consommation. Ce n’est pas ce que je soutiens comme je l’avais déjà évoqué ici. Alors qu’elle ne fut pas ma surprise quand comme ma découverte du moment , l’auteur Jean-Paul Dubois au travers de deux films inspirés de son oeuvre, témoigne sur son expérience de la productivité.

C’en est même un outil au service d’un mode de vie. Et ce n’est pas courant comme point de vue. Une méthode pour écrire un livre en un mois afin de … gagner du temps pour l’allouer à la paresse.

Gratter sur le travail et le sommeil pour vivre sa vie qui dans tous les cas est trop courte. C’est un style de vie, celui de Jean-Paul Dubois. Etre en phase avec soi-même et se créer les conditions favorables à son épanouissement. Bravo. La route a été longue pour en arriver là et ce n’est pas un hasard.

Voilà encore un exemple inspirant.

 

Guillaume

 

Voici les bandes-annonces de deux dernières adaptation de ses romans

 

P comme projet

C’est le hasard d’une rencontre dans un bar caché (hidden bar) à Paris. Je suis avec un ami, il est avec les siens. Et comme nous sommes cousins, on en profite pour se donner de nos nouvelles.

FlavienBerger

 

Son actualité estivale est composée de beaucoup de festivals (Rock en Seine, Woodland, Marsatac …) et d’un événement plus confidentiel qui lui tient à coeur. Je ne peux m’empêcher de le questionner sur ses projets car selon moi la vie est un projet.

 

Flavien Berger va se consacrer à son nouvel album, le deuxième. Le succès de Léviathan lui permettant de se consacrer à la musique désormais à plein temps. Je n’en saurai pas plus car la démarche de création est en cours et va demander du temps. C’est maintenant lui qui choisit les artistes en première partie de ses concerts comme d’autres l’avaient fait avec lui.

Sa passion et son énergie sont remarquables et contagieuses. C’est un vrai plaisir d’échanger autour de son aventure artistique et humaine. La  discussion pourrait durer toute la nuit mais d’autres obligations appellent Flavien. Juste le temps de le questionner sur Eva Bester et la nuit reprend ses droits.

 

Ce soir le hasard a bien fait les choses.

 

Guillaume

Développement personnel : appuyez sur le bouton

Ma vie est une rivière qui me conduit de découvertes en apprentissages. J’apprends à manier le gouvernail et je me suis entrainé à ramer pour profiter au mieux de ce voyage.

Voyons en quoi le développement personnel  me permet de disposer à tout moment d’un distributeur qui peut m’aider au quotidien et à la demande.

hand-hensei-life-coaching

 

Qu’est-ce que ce distributeur ? Je me l’imagine comme une machine que l’on trouve dans des cafeterias d’entreprise ou dans les gares. Une grand vitre présente un ensemble de choses et il suffit d’appuyer sur un bouton pour en disposer. Ce distributeur peut aussi être un « app store ». Un kiosque d’applications dont chacune aura un fonctionnement et un objectif précis.  L’idée est celle du bouton. On accède à une ressource simplement un appuyant sur un bouton.

Qu’y-a-t-il dans ce distributeur ? Des douceurs, des outils, des techniques, des photos. Ce sont des apprentissages, des connaissances issues de ma démarche de développement personnel. Matérialisées par une image, un outil (backlog)  ou un mot (Posimobil, Train Your Brain). Je peux mobiliser simplement mes connaissances car je les ai stockée de façon à pouvoir les retrouver aisément.

Je suis donc porteur à tout moment d’une espèce de trousse à outil. L’image du distributeur me convient mieux. En effet, il n’y a pas à fouiller dans un tas pour trouver ce que l’on cherche. J’appuie sur un bouton et je dispose d’une aide ou d’un réconfort pour vivre au mieux la situation du moment. Ce n’est pas à utiliser uniquement dans les moments difficiles ou délicats. Ce distributeur, je l’alimente régulièrement. J’en revise aussi le mécanisme pour pas que les choses s’y coincent à l’intérieur.

Et à l’occasion, je le montre à des personnes curieuses ou attentives à leur développement personnel. Passez me voir.

 

Guillaume

 

 

 

Inspire yourself

Plaisir d’offrir, joie de recevoir. Ce billet m’ été inspiré par deux amis qui m’ont parlé séparément de l’importance pour eux de travailler ou côtoyer des personnes inspirantes :

Que ce soit avec un acteur

un sportif (les 2 dernières minutes)

ou une religieuse (pas tout à fait ordinaire)

 

n’hésitez pas à activer tous les facteurs de motivations possibles pour réaliser vos projets et vos rêves. Inspire yourself.

 

Guillaume