Coach et Master Coach

J’étais invité à passer la journée comme facilitateur dans une journée d’atelier orienté construction de solution, solution focus. J’avais un rôle de facilitateur en aide aux coaches de Rupture 21. J’avais déjà croisé la route du co-fondateur Laurent Sarrazin à deux reprises. C’était la première fois que je participais à un de ses coaching. Une super opportunité de laquelle il me fallait apprendre et m’inspirer.

Pour mon amélioration continue, j’ai capté des éléments essentiels de la journée autour

  • des outils : comment enrichir mes techniques d’aides qui me seront utiles dans d’autre contexte.
  • du coach : observer la posture de Laurent, discuter avec lui de mon business model et recevoir son énergie.
  • du fond : le solution focus et les enseignements de l’agilité comme aide à l’amélioration. Comprendre pour apprendre.
  • de la forme : chaque coach ou formateur à des façons de faire inspirantes.
  • de la suite : en fin de journée, à chaud, imaginer des suites concrètes de mise en application sur la base des éléments mis sur cette feuille.

Lessons learned

A la fin de la séance, le coach a fait cadeau aux participants de sa méthode pour mener simplement des réunions efficaces.

Réunions efficaces

 

Cette journée m’a été profitable car elle m’a permis de mettre en évidence des choses que je fais déjà, d’identifier de nouvelles pistes à creuser, de me conforter dans la direction que je souhaite suivre et enfin de recevoir beaucoup d’énergie positive. Merci Coach.

Au regard de cette journée, voici mes 5 conseils pour capitaliser sur une formation ou une conférence :

  1. Soyez acteur. La pratique vaut mieux que toutes les théories.
  2. Ne retenez pas tout. Ne gardez que ce qui aura le plus d’impact pour vous, dans votre contexte.
  3. Soyez attentif aux autres participants. Eux aussi peuvent vous apporter quelque chose.
  4. Enrichissez votre réseau. En soirée, au golf ou en formation, votre réseau est en perpétuel extension.
  5. Prenez un engagement de réalisation avec vous même. C’est la première chose à faire pour avancer sur ce chemin du changement. Concept essentiel de « Getting Things Done ».

 

Guillaume

La relativité

J’avais lu son livre et me voilà face à lui. Isaac Getz est sur scène. Mon voisin ne le connait pas, ni même le sujet qui le propulse sur le devant de la scène. Cela m’inspire ce tweet :

Capture d’écran 2016-02-05 à 21.18.51

Isaac explique qu’il est en tête des ventes sur Amazon depuis plusieurs mois avec son livre Liberté et Cie. Je n’ai pas pu vérifier. La couverture médiatique dont il jouit rend crédible cette affirmation. Si jamais le sujet vous a échappé, voici une petite vidéo.

 

J’ai des centres d’intérêts, des passions, des connaissances qui sont le fruit d’une démarche personnelle. Cet exemple me rappelle que tout est relatif. Ce qui est évident ou connu de moi ne l’est pas forcément pour mon entourage. C’est une question de référence, de référentiel.

Voilà pourquoi j’essaye au maximum de vulgariser les sujet qui me tiennent à coeur sans forcer le jargonage de spécialiste. C’est un effort de tous les jours.
Merci à mon voisin de conférence pour le rappel, tout est relatif.

 

Guillaume

Ne pas réinventer la roue

Je recherche tout le temps de nouvelles façons de faire afin de m’améliorer. Je ne parle pas forcément de mes axes de progression, je m’intéresse principalement à ce qui me plait et que je fais déjà bien. Je tombe sur cette vidéo à propos du putting au golf et je trouve l’exercice simple. Si vous ne jouez pas au golf, lisez jusqu’au bout, l’objectif est autre.

Je souhaite donc reproduire cet exercice avec mes contraintes du moment : il fait mauvais pour le golf (temps d’automne-hiver) et j’ai moins de temps pour aller au golf. J’ai donc opté pour une version indoor.

Indoor putting

La technique du copier-coller est une réalité qui fonctionne dans bien des cas. Il faut faire le tri pour garder ce qui vous convient bien puis l’appliquer le mieux possible. Ici, un open-spcae et deux punaises, le tour était joué. Un exemple KISS Keep It Simple and Stupid au service du life hacking.

 

Guillaume

Nous recherchons votre correspondant

Le management visuel est à la mode. Tant mieux, avec du bon sens on peut en garder le meilleur pour être encore plus efficace. L’efficacité est pour moi un synonyme de libération ou d’apaisement. Le temps que je gagne, je peux l’allouer à mes priorités.

Toutefois, une règle primordiale à respecter est la cohérence entre le visuel et le message à transmettre. C’est un peu comme dans le sketchnote quand on doit constituer sa propre bibliothèque de symboles. Ils doivent être parlants.

Voilà que je me baladais sur un port breton quand j’aperçois au loin une cabine téléphonique. Pour les moins de 20 25 ans, c’est un téléphone publique utilisable avec une carte prépayée.

Cabine téléphoniqueOui mais voilà qu’un gros autocollant, m’indique que NON ce n’est pas pour téléphoner. Quelle surprise, je m’étais justement rapproché pour immortaliser ce souvenir. Au moins le sticker m’a détrompé et j’ai pu m’arrêter avant de franchir la porte. Les messages contradictoires se sont télescopés dans mon esprit, le plus explicite l’a emporté. Celui de l’interdiction de téléphoner.

 

La ballade s’est conclue par un pied de nez de la technologie puisque j’ai découvert un distributeur de carte SIM pour un opérateur mobile alternatif. De nombreux écran défilaient pour expliquer les produits disponibles et l’intérêt d’un tel automate.

Distributeur de carte sim

La surprise fut totale et encore une fois, les affichages m’ont vite permis de comprendre ce à quoi j’avais à faire.

 

Conclusion : il faut prendre soin de la forme il on veut faire passer son message. Cela vous le saviez déjà ? Pardon j’ai du faire un mauvais numéro.
« Nous recherchons votre correspondant… »

 

Guillaume

 

 

Plaisir d’offrir, joie de recevoir

Dans le train pour Paris, je lisais le chandelier enterré de Stefan Zweig pour poursuivre ma découverte du moi dernier. Ce fut le début d’une journée où un livre allait se transformé en 4 livres.

Lors de la remise de mon diplôme PMP par l’organisme PMI qui co-organisait l’évènement, on m’a fait cadeau du livre Liberté et Cie d’Isaac Getz et Brian M.Carnet. J’avais déjà lu l’ouvrage grâce au prêt d’un agiliste nantais avide de changement. Maintenant je possède cette référence pour les entreprises libérées.

En soirée j’avais rendez-vous chez un ami qui ne voulut pas me laisser repartir sans La magie du rangement de Marie Kondo. C’est bien vu de la part de quelqu’un qui connaît mon appétence pour les méthodes. Souvent je les teste. Ce prêt est donc un exhausteur de curiosté de ma tendance minimaliste. Puis en fouillant sa bibliothèque il tira un livre qui lui a été offert à noël Et si on arrêtait de se mentir d’Erwann Menthéour. Ayant testé la méthode Fitnext de l’auteur, j’ai pris ce livre pour poursuivre ma prise d’information. Vu mes résultats, je ne suis plus à convaincre.

Je suis rentré de la capitale avec trois nouveaux livres dans mon sac. J’étais ravi et je ne me doutais pas que ma boîte aux lettres en cachait un dernier. Ma soeur m’avait parlé d’un livre qu’elle ne voulait pas me prêter au prétexte qu’il faut absolument l’avoir. Une histoire japonaise en lien avec l’empathie et la cuisine. Voilà le thème de Le restaurant de l’amour retrouvé d’Ito Ogawa.

Je souhaite donc remercier les gens qui me connaissent bien pour m’avoir surpris avec ces chouettes livres. Je pense que ce que l’on donne, on le reçoit d’une façon ou d’un autre en retour. Me voilà prêt pour mes prochains trajets en train.

A l’occasion je vous reparlerai peut être de ces livres.

 

Guillaume

 

 

 

Le projet selon Microsoft

Me voilà une journée dédiée à la gestion de projet chez Microsoft . De nombreux intervenants intéressants (j’y reviendrai dans d’autres billets) et forcément une démonstration des solutions de notre hote.

IMG-20160128-00115IMG-20160128-00116(1)

Dans la gestion de projets, l’outillage est important. J’ai pu apprendre que Microsoft a racheté Wunderlist, un gestionnaire de tâche très performant sous iOs. De mon côté je resterai fidèle à Trello.
Une présentation plutôt épuré introduisait la feuille de route de la solution de gestion de projet nommé PROJECT ainsi que les dernières nouveautés.

Ce logiciel a compliqué et/ou/puis simplifié la vie de beaucoup de chefs de projets. Les participants avaient des avis partagés.Ce fut le moment de regarder la vidéo commerciale. Une équipe à travers le monde doit livrer un produit plutôt que prévue et trouve la solution grâce aux outils collaboratifs dont Project.

 

WIN_20160128_15_21_02_Pro

A suivi une démonstration basé sur la modification de données de deux personnes en même temps. Vérification de la disponibilité des ressources, affectation de tâches, rédaction du support de comité de pilotage. Tout est possible à plusieurs en même temps.

Voici donc les 5 voeux  pour mon quotidien dédié aux projets que m’a inspiré cette session Microsoft Project:

  1. Faire simple
  2. Ne plus perdre de temps
  3. Rendre l’information accessible
  4. Travailler ensemble efficacement
  5. Pouvoir être nomade

 

Que vous soyez partisan ou opposant de la firme américaine, je vous vous souhaite que mes voeux soit votre réalité.

 

Guillaume