Valorisez vos efforts

La journée nationale de l’architecture dans les classes est une initiative pilote dans la région Pays de la Loire qui doit présager d’un déploiement au niveau national dès l’année prochaine. Elle a impliqué de nombreux élèves, enseignants et architectes.

Après une phase de prospection sur le terrain, une recherche d’idées et de matériaux, la construction d’une maquette fédérait de petits groupes au sein de chaque classe. Une exposition des 87 maquettes (1 sélectionnée par classe) à l’école nationale supérieure d’architecture de Nantes (ENSA) permet de partager le joie créatrice d’enfants de CM2.

 

Architecture_Classe_Hensei

De cette aventure, je retiens 5 bonnes pratiques pour mes projets (pro ou perso)

  1. Prototyper, Maquetter : cela permet de se faire une idée concrète et d’échanger avec ses équipiers, partenaires, clients sur la direction à suivre.
  2. Think Visual : à l’image de la carte en photo ci-dessus, une bonne communication avec un visuel clair et explicite facilite la compréhension d projet.
  3.  Scénographie : la mise en scène du résultat a un rôle important sur l’impact du message que l’on souhaite faire passer.
  4. Pourquoi pas : ces enfants se sont affranchis de nombreuses contraintes (par innocence) ce qui a rendu les créations plus surprenantes. L’effet est rafraichissant et porteur d’espoir. Comme le dit Orelsan, c’est eux le futur.
  5. Célébrer : se satisfaire des efforts accomplis avec un drink ou un petit truc à grignoter entouré d’amis ou de complices. Voilà une bonne façon d’achever un projet.

 

Je vous encourage à vous rendre à l’exposition qui se tient jusqu’aux fêtes de fin d’année.

 

Guillaume

Histoire de Hack

Un bon ami m’a parlé d’un adolescent très inspirant en me recommandant une vidéo TED. Le thème est le hackschooling. C’est un écho sympa et bien puissant à mon sujet sur le life hacking. Je vous laisse vous faire une opinion

Convaincu ? Pat Kelly expose les méthodes pour faire une présentation convaincante même sans contenu en reprenant des codes TED

 

Pourquoi suivre tous le même chemin ? Que ce soit la piste de ski de la première vidéo ou la normalisation des présentations comme la suivante. C’est aussi pour trouver une réponse à cette question qu’il me faut continuer mon développement personnel.

To be continued.

 

 

Guillaume

 

P comme projet

C’est le hasard d’une rencontre dans un bar caché (hidden bar) à Paris. Je suis avec un ami, il est avec les siens. Et comme nous sommes cousins, on en profite pour se donner de nos nouvelles.

FlavienBerger

 

Son actualité estivale est composée de beaucoup de festivals (Rock en Seine, Woodland, Marsatac …) et d’un événement plus confidentiel qui lui tient à coeur. Je ne peux m’empêcher de le questionner sur ses projets car selon moi la vie est un projet.

 

Flavien Berger va se consacrer à son nouvel album, le deuxième. Le succès de Léviathan lui permettant de se consacrer à la musique désormais à plein temps. Je n’en saurai pas plus car la démarche de création est en cours et va demander du temps. C’est maintenant lui qui choisit les artistes en première partie de ses concerts comme d’autres l’avaient fait avec lui.

Sa passion et son énergie sont remarquables et contagieuses. C’est un vrai plaisir d’échanger autour de son aventure artistique et humaine. La  discussion pourrait durer toute la nuit mais d’autres obligations appellent Flavien. Juste le temps de le questionner sur Eva Bester et la nuit reprend ses droits.

 

Ce soir le hasard a bien fait les choses.

 

Guillaume

Sketchnote fever

C’est ami, fidèle lecteur de ce blog, qui aime bien alimenter mes centres d’intérêts, souvent en m’ouvrant les siens. Il m’avait prêté le livre Coaching Plain and simple dont on nous avait parlé lors d’une séance de coaching.   Le défi était clair 1 livre, 1 sketchnote A3 et 1 mois.

Je mis suis mis avec enthousiasme, lisant le livre en 3 jours mais le sketchnote fut reporté à plus tard. Je m’y suis enfin mis cette semaine

Coaching Plan and simple Hensei

Et voilà que l’on me passe commande d’un sketchnote dans le cadre d’un plan de communication touchant 4 000 salariés. Ce nouveau défi me met sous pression : nous avons 6 jours ouvrés et un week-end pour le faire. A priori je n’ai pas le temps. Je décide de changer mes priorités pour l’avoir. Je fais la proposition « idéale » suivante : 3 itérations avant le shoot final. C’est accepté, je me lance. Hélàs c’est trop ambiteux.

Voici comment je contruis mon plan d’action

  1. Avant de dire oui : j’ai validé le niveau de qualité (format, couleur, mode d’enregistrement, temps du film), le délai et proposé ma façon de faire. Tout cela s’est fait lors d’une séance d’introduction d’une heure. En plus du contexte, des éléments graphiques et une trame manuscrite m’ont été proposé afin de partir dans la direction du client. Nous sommes mardi et le shoot sera le lundi suivant.
  2. Mon plan idéal avant de commencer : prendre une journée de réflexion pour trouver le story telling, fournir 3 vidéos avant le shoot.
  3. Revoir mon plan pour tenir les délais en cours de route: je teste plusieurs formats, plusieurs idées. Il y  aura 2 itérations et non 3 sur une base statique. Je fournirai la vidéo « démo » la veille du shooting (dimanche!). On aura ainsi calé les dessins et le matin même on pourra réorienter les enchainements.

Sketchnote experience Hensei

La photo montre la fin de la première itération avec à gauche la proposition du client, au milieu un essai isolé, à droite la version intermédiaire annotée des remarques du client. Désolé pour le flou mais il y a des informations confidentielles.

 

J’ai hâte d’être au shooting. Il se fera par un professionnel et la voix off sera celle d’une anglophone. Le résultat devrait être plus aboutit que Be my ride.

 

Guillaume

Et si j’écriavais de la science-fiction …

Je n’ai jamais brillé par mes qualités de rédaction. L’orthographe et les techniques d’écriture me furent pénibles à apprendre à l’école. Aussi ce flyer à la bibliothèque municipale à propos d’un concours de nouvelle de science-fiction ne me semblait pas destiné.

Institut Kervegan

Mais mon envie d’essayer l’a emporté. Je souhaite partager avec vous les 5 étapes pour se lancer dans un nouveau projet.

  1. Dire OUI si on n’a pas une bonne raison de dire non. On commence par dire oui avant de réfléchir à pourquoi non. On prend la posture de l’avocat de l’ange plutôt que l’avocat du diable. A cette étape ce n’est pas un engagement.
    J’ai donc dit OUI car je n’avais rien à perdre si ce n’est du temps.
  2. Vérifier la faisabilité. L’enthousiasme de l’étape #1 doit être passé au révélateur de la réalité. Procéder dans cet ordre permet d’amorcer l’énergie positive.
    Je peux écrire. J’ai donc conclu à la faisabilité du projet.
  3. Passer un contrat avec soi-même pour figer des objectifs précis. Les objectifs doivent être Spécifiques Mesurables Atteignables Réalistes et Timeboxés (limités dans le temps), SMART.
    Voilà mon engament : écrire au maximim 30 000 signes entre décembre et Mars conformément aux critères imposés.
  4. Procéder de façon itérative afin de constater une progresion. L’itération est un boosteur d’encouragments indispensable au démarrage quand on se lance dans l’inconnu.
    Je devais écrire une demie- première page et avoir une idée de l’intrigue au bout du preier mois.
  5. Early check-point en mode « stop ou encore ». L’idée est de pouvoir rectifier le cap ou abandonner au régard des premiers résultats.
    J’ai validé que je serai en mesure de relever ce défi à l’isu du 1er mois(point #3).

J’ai pris un plaisir innatendu à écrire cette nouvelle. Ma relectrice s’est prise au jeu de l’intrigue ce qui m’encourage énormément. La cerise sur le gateau est l’excitation liée à l’attente du verdict. Ce dernier point étant toutefois le moins important.

Institut Kervégan

 

Je sais que je suis capable d’écrire, cela m’ouvre de nouveaux horizons.

 

Guillaume

Le projet selon Microsoft

Me voilà une journée dédiée à la gestion de projet chez Microsoft . De nombreux intervenants intéressants (j’y reviendrai dans d’autres billets) et forcément une démonstration des solutions de notre hote.

IMG-20160128-00115IMG-20160128-00116(1)

Dans la gestion de projets, l’outillage est important. J’ai pu apprendre que Microsoft a racheté Wunderlist, un gestionnaire de tâche très performant sous iOs. De mon côté je resterai fidèle à Trello.
Une présentation plutôt épuré introduisait la feuille de route de la solution de gestion de projet nommé PROJECT ainsi que les dernières nouveautés.

Ce logiciel a compliqué et/ou/puis simplifié la vie de beaucoup de chefs de projets. Les participants avaient des avis partagés.Ce fut le moment de regarder la vidéo commerciale. Une équipe à travers le monde doit livrer un produit plutôt que prévue et trouve la solution grâce aux outils collaboratifs dont Project.

 

WIN_20160128_15_21_02_Pro

A suivi une démonstration basé sur la modification de données de deux personnes en même temps. Vérification de la disponibilité des ressources, affectation de tâches, rédaction du support de comité de pilotage. Tout est possible à plusieurs en même temps.

Voici donc les 5 voeux  pour mon quotidien dédié aux projets que m’a inspiré cette session Microsoft Project:

  1. Faire simple
  2. Ne plus perdre de temps
  3. Rendre l’information accessible
  4. Travailler ensemble efficacement
  5. Pouvoir être nomade

 

Que vous soyez partisan ou opposant de la firme américaine, je vous vous souhaite que mes voeux soit votre réalité.

 

Guillaume

Objectifs 2016 : affiner ses priorités [2/3]

Suite l’étape précédente de fixation de mes objectifs 2016, je dispose d’un ensemble ordonné de mes idées pour cette nouvelle année. Comme je pratique un choix raisonné, j’ai besoin de creuser certains de ces éléments pour prendre une décision.

Bento sketchnote

C’est que j’ai fait sur le projet BENTO. J’ai voulu répondre à la question « comment cela serait-il réalisable ? ».

Voici mes 5 étapes pour une étude faisabilité

  1. Me documenter. Je suis passé prendre dans les bibliothèques de la ville. Des ouvrages consacrés aux paniers repas, pique-nique, apéros et buffets. Le raisonnement par mot clef fonctionne parfaitement pour une recherche en bibliothèque. J’aime les support papiers.
  2. Capitaliser, soit retenir l’essentiel. J’ai choisi le dessin en mode sketchnote. Il intègrera peut-être la section de mes projets en cours dans mon classeur de vie. La partie haute de la photo montre ce que j’ai retenu de l’étape de documentation.
  3. Définir mon plan d’actions à moyen terme.  C’est la partie basse du dessin qui formalise les grandes étapes à suivre.  J’envisage une période d’essai, puis un bilan enfin une phase d’arrêt ou d’amélioration continue.
  4. Définir la première action à faire. C’est la feuille du haut. Pour ce projet Bento c’est une liste de courses pour un premier essai.
  5. Conclure sur l’aspect réalisable. Fort de tous ses éléments, j’ai décidé de faire un simple test pour me prononcer. Un test unitaire ou un proof of concept, à vous de choisir.

 

A l’issu de cette étude faisabilité, j’ai pu confirmer ce choix de projet pour 2016 et cela m’a aidé à comprendre les objectifs que je souhaite atteindre et précise le comment.
Je suis prêt pour la prochaine étape, celle de la rédaction de mes objectifs.

 

Guillaume

 

 

 

 

Devenir entrepreneur : mes 5 projets

La vie est un projet dans lequel créer sa propre activité peut être un sujet dans lequel on souhaite se lancer. J’ai eu 5 idées que je partage avec vous.

  1. Vente de produits de car detailling
    En 2009 je découvre le car detailling au travers du forum francophone qui fait référence en la matière. Je fais quelques essais concluants (tout à commencé pour mon mariage et la préparation du carrosse). Avec mon compère de l’époque, Félix, nous avons du mal à nous procurer des produits. Le revendeur européen est belge. Pourquoi pas monter un site français ? Me voilà à démarcher les marques pour obtenir des devis. Les américains me répondent sous 3 jours avec de nombreux détails sur les conditionnement et les frais douaniers. J’imagine même trouver un entrepôt et proposer un emploi aidé lié au handicap. La gestion du stock, le retour sur investissement et ma situation familiale de l’époque seront mes principaux freins. Le projet ne verra pas le jour.
  2. Visite de Nantes en Segway
    En 2010 je m’intéresse de près à cet engin dans le cadre de mon emménagement à Nantes. L’été 2012 à Copenhague me montrera que c’est une monture populaire pour faire du tourisme urbain. Le 4 décembre 2013, un employé de Segway France me transmet le devis que j’avais demandé. A 7000 euros l’engin, il faudra en faire des tours de Nantes pour rentabiliser cela. L’idée me tente toujours mais je l’ai mise en veille. Et le produit continue d’évoluer
  3. Bentos livrés à vélo
    C’est la rencontre de 3 expériences : ma vie tokyoïte d’un an et demi, ma croyance du vélo comme solution d’avenir et le film Lunch Box.

    J’ai croisés des gens mangeant devant leur ordinateurs dans des open space. Pourquoi ne pas leur apporter une lunch box avec un repas équilibré et de saison ?
    Cela pourrait aussi fonctionner avec des enseignants. La solution est en tests avec les filles de la famille sur janvier 2016.

  4. Vrac mic-mac : l’achat en vrac
    Là encore c’est mon cheminement personnel via mon expérience d’AMAP, la lecture du livre zero waste home et d’autres idées. L’achat en vrac sera de mes objectifs 2016 et ce n’est pas si répandu. On peu trouver du vrac dans pas mal de commerces mais pas un seul ne répond à la majorité de mon besoin. Le créneau se développe fortement et j’arrive trop tard. A Nantes a ouvert un magasin Day byDay et les GASE se développent avec un projet dans mon quartier.
  5. Life Coaching
    On fait appel pour des conseillers dans des domaines très précis : gestion patrimoniale, exercice physique, couple…mais pas pour l’ensemble de tout cela. La vie est un projet et je peux aider à la maner selon ses envies et ses besoins. Voilà pourquoi j’ai fondé ma propre activité de conseil www.hensei.fr. Le dévelopemet avec un ebook et des formations (conseil pour des groupes) pourraient voir le jour en 2016.

 

Avoir des idées est une première étape. Dans la création d’entreprise il faut aussi arriver au bon moment . Parmi mes 5 projets, un seul a vu le jour et le succès est modeste. Le résultat le plus important n’est pas forcément la succès mais le cheminement. On peut en discuter 🙂

Guillaume.

 

Cyclo 117 : Nantes ne répond plus

Le projet vélo va pouvoir prendre définitivement une autre dimension. La commande est arrivée. Ce vélo Histoire porte le numéro 117.

Vél Histoire numéro 117

Des composants de qualité, du made in France (avec toutefois des pneus et lumière allemands, une selle britannique , une transmission japonaise) et un vélo qui ne ressemble pas tout à fait aux autres.

Vélo Histoire

 

Il restera à l’équiper pour prendre le large. Ce projet est en cours de réflexion. J’adopterai pour une approche itérative afin de me faire la main. La remorque est des 90 kg de charge possible sera remplacée par des sacoches. La charge totale est de 120 kg cycliste compris. Encore une bonne raison de faire simple et d’adopter le minimaliste. Vivement les objectifs 2016.

Encore merci aux personnes qui ont pris par au financement participatif en me rachetant des de chèques cadeaux inutilisables pour cet achat. On prendra un verre ensemble en début d’année.

 

Guillaume